Aperçu de la Caisse

La Caisse se compose des actifs du Régime de retraite. Le Conseil de fiducie est chargé de placer les fonds de la Caisse, directement ou par l’intermédiaire d’agents, et, ce faisant, il détermine et met à profit les possibilités de placement conformément à la Loi sur les normes de prestation de pension, aux règlements et à l’Énoncé des politiques et des procédures de placement adopté par la Caisse.

L’objectif de placement à long terme du Régime (« l’objectif du Régime ») est déterminé en fonction des engagements du Régime, de façon à répliquer le comportement du passif de solvabilité face aux variations des taux d’intérêt et de l’inflation, et il est calculé selon les résultats de l’évaluation actuarielle. À longue échéance, cet objectif devrait induire, au total, un taux de rendement attendu suffisant pour permettre au Régime d’honorer ses obligations tout en réduisant le risque de déficit.

Les actifs de la Caisse sont placés au moyen d’une stratégie de placement en fonction du passif. La stratégie vise l’obtention de rendements à long terme appropriés pour l’ensemble du Régime parallèlement à un appariement plus étroit de l’actif et du passif de la Caisse, et la réduction de la volatilité de la situation financière du Régime. L’actif est composé de deux grandes catégories d’éléments. La première catégorie, constituée des titres à revenu fixe (les « actifs appariés »), est sensible, tout comme le passif au titre du Régime, à l’évolution du taux d’intérêt et du taux d’inflation. La seconde catégorie est composée d’éléments, comme les actions négociées sur le marché et les placements stratégiques de type alternatif (les « actifs non appariés »), dont la valeur dans le temps n’est généralement pas aussi sensible aux facteurs qui influent sur la valeur du passif au titre du Régime. La composition de l’actif de la Caisse visée à long terme est la suivante : titres à revenu fixe, 43.5 %; actions, 42 %; et actif réel, 14.5 %. La stratégie de placement en fonction du passif prévoit la couverture de la sensibilité au taux d’intérêt et au taux d’inflation des portefeuilles d’actions et de placements stratégiques au moyen d’instruments dérivés à revenu fixe, qu’on appelle un portefeuille de superposition des obligations et qui représente 34 % de l’actif.

La Caisse est gérée de manière active par un groupe de gestionnaires de portefeuille, à l’interne et à l’externe, sous la direction de l’administratrice déléguée/présidente-directrice générale. L’objectif de la Caisse est d’obtenir un rendement, après déduction des frais de gestion et d’administration des placements, qui est égal à la progression moyenne annuelle de la valeur du portefeuille de référence majorée de 0,5 %, calculée d’après une moyenne mobile de quatre ans. Le rendement étalon est calculé en totalisant les rendements des indices de référence des diverses catégories d’actif, répartis dans les mêmes proportions que celles de ces catégories dans la composition de l’actif de la Caisse.

Composition ciblée de I’actif au 31 décembre 2020

La valeur nominale de portefeuille de superposition des obligations représentant 34 % de l’actif.

Composition de I’actif données réelles au 31 décembre 2020

Plus un portefeuille de superpositions des obligations représentant 34 % de l’actif.

Rendement des placements
Pour les 12 mois se terminant le 31 décembre 2020, le taux de rendement annuel des placements du Régime s’établit à 11,5 % contre 14,2 % pour l’indice de référence de l’actif. Sur quatre ans, il est de 10,6 %, ce qui est supérieur au taux de 9,9 % pour l’indice de référence de l’actif. Les rendements des placements du Régime sont mesurés par rapport à un portefeuille de référence constitué d’un ensemble d’indices de rendement du marché pertinents. Un indice de référence du passif permet de suivre l’évolution de l’actif du Régime par rapport à une estimation du passif de solvabilité du Régime, la différence nette entre ces deux montants représentant une approximation de l’effet de la variation des marchés et des taux d’intérêt sur la solvabilité estimée du Régime. En 2020, le taux de rendement annuel du Régime de 11,5 % a été supérieur à celui de l’indice de référence du passif 9,5 %. L’objectif à long terme du Régime est de générer un taux de rendement annuel moyen pondéré dans le temps qui dépasse le portefeuille de référence du passif. Le rendement annuel du Régime, pondéré dans le temps, a été de 10,6 % sur quatre ans, au dessus de l’objectif à long terme du Régime, qui était d’atteindre un rendement de 7,4 % sur cette période.

Rendement des placements et indices de référence

Taux de rendement total du fonds de la Caisse Indice de référence de l’actif Valeur ajoutée/(perdue) à I’indice de référence de l’actif Indice de référence du passif Valeur ajoutée/(perdue) à I’indice de référence du passif
2020 11,5 % 14,2 % (2,7 %) 9,5 % 2,0 %
2019 18,1 % 18,2 % (0,1 %) 15,4 % 2,7 %
2018 2,2 % (1,0 %) 3,2 % 0,1 % 2,1 %
2017 11,2 % 9,2 % 2,0 % 5,1 % 6,1 %
4 ans annualisé 10,6 % 9,9 % 0,7 % 7,4 % 3,2 %

Situation financière
La situation financière du Régime est évaluée selon deux approches: selon le principe de la continuité de l’exploitation et selon le principe de la solvabilité.

Principe de la continuité de l’exploitation : approche servant à établir les états financiers et qui évalue le coût des obligations futures au titre des prestations à verser en supposant la poursuite de ses activités.

Principe de la solvabilité : approche simulant la liquidation du Régime et qui évalue le prix qu’il lui faudrait débourser pour acquérir une rente sur le marché pour répondre à ses obligations futures au titre des prestations à verser.

Cette situation témoigne de la vigueur des marchés, qui a poussé à la hausse la valeur au marché de l’actif de la Caisse.

Capitalisation du Régime

(en millions de dollars) Principe de la continuité de l’exploitation Principe de la solvabilité
2020 2019 2020 2019
Actif net disponible pour le service des présentations 8 706,0 $ 8 022,6 $ 8 706,0 $ 8 022,6 $
Droits à retraite* (5 392,5) $ (5 231,1) $ (8 324,8) $ (7 793,3) $
Excédent de capitalisation / (Déficit) 3 313,5 $ 2 791,5 $ 381,2 $ 229,3 $

*Comprend les montants de 6,9 millions de dollars en 2020 et 6,8 millions de dollars en 2019 liés aux dépenses de liquidation en droits à retraite selon le principe de solvabilité