FAQ

  • Quelle est la différence entre un régime de retraite « à prestations déterminées » et un régime de retraite « à cotisations déterminées »?

    Un régime de retraite à prestations déterminées garantit à l’employé le versement de ses prestations de retraite selon une formule précise prédéterminée. Le montant des prestations est généralement fonction des années de service de l’employé et de son profil salarial. Avec un régime à prestations déterminées, c’est l’employeur qui assume le risque lié aux placements.

    Dans le cas d’un régime de retraite à cotisations déterminées, c’est le montant des cotisations patronales annuelles qui est déterminé à l’avance. Chaque participant dispose d’un compte personnel dans lequel sont versées les cotisations patronales et salariales. Les prestations de retraite sont établies en fonction du montant crédité à ce compte et des éventuels revenus de placement. Dans un régime à cotisations déterminées, les prestations qui seront versées à la retraite varient en fonction du revenu des placements.

  • Quelle est la situation financière actuelle du Régime de retraite?

    Selon le principe de la continuité de l’exploitation, le Régime de retraite affichait un excédent estimatif évalué à 3,72 milliards de dollars au 31 décembre 2021, ou un ratio de continuité de l’exploitation de 167,9 %. Selon le principe de la solvabilité, le surplus estimatif du Régime est évalué à 1,07 milliards de dollars, soit un ratio de capitalisation de solvabilité de 113,1 %.

    On trouvera plus d’information sous Aperçu de la Caisse.

  • Quelle est la différence entre le « principe de la solvabilité » et le « principe de la continuité de l’exploitation »?

    Pour procéder à l’évaluation actuarielle du Régime, l’actuaire doit donner son opinion sur la situation financière du Régime et déterminer le montant des cotisations à verser au Régime en se fondant sur deux hypothèses : 1) le Régime est maintenu en exploitation; et 2) le Régime prend fin à la date de l’évaluation. Pour se faire une bonne opinion de la situation, l’actuaire réalise une évaluation selon le principe de la continuité de l’exploitation qui se fonde sur la première hypothèse, ainsi qu’une évaluation selon le principe de la solvabilité, qui se fonde sur la deuxième hypothèse.

    L’évaluation selon le principe de la continuité de l’exploitation permet d’examiner la situation de financement d’un régime en supposant que ce dernier soit maintenu indéfiniment. L’évaluation selon le principe de continuité de l’exploitation vise à recommander le financement systématique d’un régime afin qu’il dispose à l’avance des fonds nécessaires au paiement des prestations.

    L’évaluation selon le principe de la solvabilité suppose que le régime met fin à ses activités subitement. Ce principe sert à évaluer si le régime dispose de suffisamment d’actifs pour liquider toutes les prestations acquises par les participants jusqu’à cette date.

    En cas de déficit, l’employeur est tenu d’effectuer des paiements spéciaux au Régime afin d’amortir le déficit de solvabilité sur une certaine période de temps.

  • Mes prestations de retraite sont-elles garanties?

    Selon les termes du Régime, CBC/Radio-Canada garantit le versement des prestations de retraite.

  • Quelle différence y a-t-il entre le Régime de retraite et le REER collectif?

    Régime de retraite de Radio-Canada

    Le Régime de retraite de Radio-Canada est un régime contributif à prestations déterminées qui a pour principal objectif d’offrir des prestations déterminées aux participants conformément à la législation fédérale, à l’acte de fiducie et à d’autres documents. Les coûts du Régime de retraite sont partagés entre CBC/Radio-Canada et les participants actifs. Les participants actifs cotisent un certain pourcentage de leur salaire jusqu’à ce qu’ils atteignent 35 années de service pension, et CBC/Radio-Canada assume les autres responsabilités financières pour garantir le versement des prestations dues à tous les participants.

    Régime d’épargne-retraite collectif (REER collectif)

    Pour aider les employés à atteindre leurs objectifs financiers, CBC/Radio-Canada a également mis en place un instrument d’épargne sous la forme d’un REER. Tous les employés de CBC/Radio-Canada, tant les participants actifs que les non-participants, peuvent cotiser au REER collectif.

    Les employés qui investissent dans le REER collectif :

    • déterminent eux-mêmes le montant de leurs cotisations, en fonction de leurs droits de cotisation;
    • décident de la date et du mode de versement des cotisations (retenues salariales ou montants forfaitaires);
    • choisissent parmi les véhicules de placement offerts en fonction de leur profil d’investisseur;
    • peuvent en tout temps retirer des fonds (imposables);
    • peuvent reporter indéfiniment des droits inutilisés de cotisation.

     

    Le montant de l’épargne accumulée dans le REER dépend des décisions prises par les employés. Non seulement le REER permet d’épargner en prévision de la retraite, mais il sert également d’abri fiscal, en donnant l’occasion au participant de réduire au minimum son revenu imposable pendant ses années de rémunération élevée en reportant l’impôt sur ses placements. À la retraite, les participants ont ainsi une panoplie de ressources à leur disposition.